Le temps et l’hydratation

Les facteurs environnementaux jouent aussi un rôle dans la déshydratation ; si vous vous entraînez à des températures élevées, vous pouvez vous déshydrater plus vite et sentir l'impact sur vos performances plus tôt que si vous vous entraîniez dans un climat plus frais ou moins humide.

Températures élevées

Lorsque le temps est chaud et humide, vous pouvez perdre jusqu'à 2,5 litres d'eau par heure.1 C'est une quantité non négligeable ; en effet, si vous ne remplacez pas les liquides et le sodium que vous perdez, un tel niveau de transpiration peut rapidement mener à la déshydratation.

La déshydratation et la pratique sportive à des températures élevées peuvent affecter considérablement votre rythme cardiaque, la régulation de la température corporelle, votre concentration et vos performances.

Si le climat pendant l’entraînement ou la compétition est chaud, il est primordial d’apprendre à s’acclimater.  Ainsi, il est conseillé d'adapter votre entraînement et vos tactiques de compétition plutôt que de vous exposer directement à ces conditions. Vous apprendrez ainsi à connaître la quantité de liquides que vous devez boire.

Comme vous devez boire plus, et que les boissons fraîches sont particulièrement appréciées, les bouteilles isothermes pourront vous aider.

Températures basses

Lorsqu'il fait froid, nous avons tendance à croire que la transpiration est minimale et à oublier ainsi nos besoins en liquide.

Mais si vous vous entraînez dans un environnement froid (moins de 10°C), votre risque de déshydratation est souvent aussi élevé que dans un climat chaud.

Faites attention lorsque vous pratiquez une activité sportive dans des environnements froids. Ne vous laissez pas duper par une température froide, vous pouvez quand même souffrir de déshydratation. N'oubliez pas de boire régulièrement.

Vous transpirez aussi lorsque vous pratiquez un sport dans un environnement froid, buvez donc en fonction de votre niveau de transpiration.

Références

1Rehrer NJ, Burke LM: Sweat losses during various sports. Aust J Nutr Diet 53:S13–S16, 1996.

Ces informations ne constituent pas des conseils médicaux et ne doivent pas remplacer la consultation avec votre médecin ou nutritionniste avant de commencer un nouveau programme d’exercice ou un nouveau régime.