Football

Pendant environ 90 minutes de jeu, le football alterne les moments de grande et de faible intensité comme le fait de rester debout, de marcher et de courir à un faible rythme. Tous ces aspects présentent un challenge différent pour le corps en termes de dépense énergétique et de régulation de la température corporelle.

De plus, le football comprend aussi des pauses dans le jeu : les pauses formelles (mi-temps) et les pauses impromptues comme les remplacements et les arrêts de jeu en raison de blessures ou de fautes. Ces pauses permettent de récupérer entre les moments de grande intensité et permettent de s’hydrater et de prendre des glucides (énergie).

  • Pendant l'entraînement, les joueurs peuvent évaluer leur niveau de transpiration et leurs besoins en liquide.
  • La quantité de déshydratation doit normalement être limitée à une perte de moins de 2% environ de la masse corporelle (c'est-à-dire, 1kg pour une personne de 50kg, 1,5kg pour une personne de 75kg et 2kg pour une personne de 100kg).1
  • Pour les matchs à intensité élevée, pensez à la consommation élevée de glucides : les joueurs qui s'entraînent et participent à des compétitions intenses pourront bénéficier des avantages de la consommation élevée de glucides quelques jours avant un grand match.
  • N'oubliez pas toutefois que la consommation élevée de glucides implique une diminution des exercices (il est conseillé de réduire la durée et le temps de votre entraînement).1
  • Regardez la couleur de votre urine. Si elle ressemble à du jus de pomme, c’est un signe que vous pourriez être déshydraté et que vous devez boire plus. Si elle ressemble plutôt à de la citronnade pâle, c’est un signe que vous buvez assez.
  • La consommation de boissons pour le sport contenant du sodium et des glucides vous aidera à maintenir vos performances physiques et mentales.

<PDF> Hydratation Powerade pour le football

Références
  • 1FIFA/FMARC (2010) Nutrition for football: A practical guide to eating and drinking for health and performance.